En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies. Latour-Marliac.com utilise des cookies afin d'améliorer notre site et nos services. Cela nous permet de vous offrir un meilleur service. J'accepte

  • Nénuphars Rustiques

    RÉUSSIR VOS NÉNUPHARS

    Les nénuphars sont des plantes un peu particulières. Ils poussent de rhizomes, comme les iris, mais ils nécessitent d'être immergés constamment sous une eau stagnante ou dans un courant très faible. Les nénuphars rustiques peuvent passer l'hiver dehors partout en France. Le gel de l'eau du bassin ne les affecte pas.

    Trouver un nénuphar adapté à votre bassin

    Trouver un nénuphar adapté à votre bassin

    Le principal critère à prendre en compte lors du choix du nénuphar, en dehors de l'esthétique, est la profondeur de plantation. La profondeur de plantation représente la distance entre la surface de l'eau et la surface du substrat dans lequel est planté le rhizome. Nous avons classé les nénuphars en 5 catégories, miniature, petit, moyen, grand et très grand.

    Profondeurs de plantation par taille (la profondeur se calcule de la surface de la terre jusqu'à la surface de l'eau): 

    - Miniatures: 10 à 25 cm (superficie couverte à maturité environ 0.50m2)

    - Petits: 20 à 40 cm (superficie couverte à maturité environ 1m2)

    - Moyens: 20 à 70 cm (superficie couverte à maturité environ 1m2)

    - Grands: 40 à 100 cm (superficie couverte à maturité environ 2m2)

    - Très grands: 40 à 120 cm (superficie couverte à maturité environ 2m2)

    Si votre bassin est plus profond, il est possible de surélever le conteneur de plantation à l'aide de pierres ou de parpaings afin de l'amener à la profondeur souhaitée.

    Planter votre nénuphar

    Les nénuphars peuvent se planter de mi-mars à mi-octobre. 

    1) Choisir l'emplacement idéal : Le nénuphar se plante en plein soleil. Un ensoleillement minimum de 6 à 7 heures par jour garantit une floraison maximale de votre pied. N'oubliez pas de prendre en compte la végétation qui pousse à proximité, afin que les couleurs et époques de floraison des différentes plantes et du nénuphar s'accordent. 

    2) Choisir le contenant et le substrat idéal : Une simple terre argileuse convient au nénuphar. Cette terre ne troublera pas votre eau car elle est lourde et collante. Néanmoins, si vous possédez des poissons, il faut placer des galets à la surface afin qu'ils ne viennent pas fouiller dedans. Il est inutile de planter le nénuphar dans un substrat trop riche de type terreau ou d'y ajouter du compost. Les sels minéraux présents en trop forte quantité risquent de favoriser le développement des algues. Le rhizome peut se planter dans le fond d'une marre naturelle dont le niveau d'eau ne varie pas trop rapidement au cours de l'année. Si le fond de votre bassin est artificiel (bâche ou maçonnerie), il est possible de planter le rhizome dans le pot de 14L que nous proposons. 

    3) Planter le nénuphar:

    Planter votre nénupharPlanter votre nénuphar

    Le rhizome se plante de façon oblique dans la terre. Il porte les racines, les feuilles, et les fleurs. Au bout de celui-ci se trouve le bourgeon principal qui va donner les futures feuilles et fleurs. Celui-ci ne doit pas être recouvert lors de la plantation. Il est préférable d'arroser la terre avant la plantation afin de s'assurer que le nénuphar reste collé à celle-ci lors de son immersion. Il est possible de fertiliser le nénuphar à la plantation en mettant trois pastilles d'engrais de type Osmocote au fond du conteneur.

    Entretenir votre nénuphar

    Deux opérations sont nécessaires à l'entretien des nénuphars, et si votre nénuphar ne fleurit plus ou peu, cela peut être dû à un manque d'engrais ou à la nécessité de le diviser. 

    La fertilisation : Elle doit se faire tous les ans, au moyen de pastilles d'Osmocote à enfouir dans le substrat, afin que l'engrais ne se retrouve pas dans l'eau où il nourrirait les algues. L' utilisation d'autres pastilles d'engrais est possible également mais souvent ces pastilles doivent être renouvelées plus régulièrement, toutes les six à douze semaines, tandis que les pastilles d'Osmocote vont nourrir la plante pendant toute la saison. 

    La division des rhizomes : Tous les trois à quatre ans, si vous avez planté vos nénuphars dans un conteneur, il vous faudra diviser les rhizomes afin de les rejuvéniliser. Il est nécessaire de diviser votre nénuphar si vous voyez que les feuilles émergent de l'eau. La division du rhizome se fait en coupant le rhizome à l'aide d'un couteau aiguisé, à une distance de 5 à 7 cm du collet (extrémité en croissance). Les rhizomes sans collet ou morts doivent être éliminés. Il suffit ensuite de replanter les rhizomes dans de la terre neuve selon le pocessus déjà décrit. 

    Les problèmes les plus fréquemment rencontrés sur les nénuphars 

    Les maladies cryptogamiques 

    -La maladie des tâches brunes (Ramularia nymphaearum) : Cette maladie provoque des tâches brunes sur les feuilles. Le centre de ces tâches peut être plus clair lorsqu'elles deviennent plus grandes. 

    -Le pourrissement (Phytophtora): Le principal symptôme de cette maladie est un jaunissement prématuré du feuillage accompagné dans la semaine qui suit, de la chute des feuilles. Cette maladie est la plus grave qu'il puisse arriver au nénuphar. Si elle n'est pas traitée très rapidement, elle peut déboucher sur la mort du nénuphar. Le meilleur traitement contre ces champignons est un produit qui agit de façon préventive ou currative pour renforcer les défenses naturelles du nénuphar. L'emploi de produits phytosanitaires doit se faire dans le respect des indications fournies par le fabricant, notamment vis-à-vis de la faune aquatique et de la protection de l'utilisateur. N'hesitez pas à nous demander conseil ou à demander conseil dans votre jardinerie. 

    Les insectes 

    -Le puceron noir du nénuphar (Rhopalosiphum nymphaeae) : Ce puceron apparait un peu avant le début de l'été sur la face supérieure de la feuille de nénuphar, mais aussi sur les autres plantes aquatiques. Il pique les feuilles de nénuphar afin d'en sucer la sève. Il transmet ainsi des maladies de plantes en plantes et les affaiblit. L'immersion ou l'aspersion régulière du feuillage noiera les pucerons. Sinon, il existe plusieurs traitements contre les pucerons bien adaptés aux plantes ornementales. 

    -La pyrale du nénuphar (Nymphula nymphaeata) : Cette chenille jaunâtre est facilement identifiable car elle découpe les bords des feuilles de nénuphar et se cache au dessous entre le morceau découpé et le reste de la feuille 

    -La galéruque du nénuphar (Galerucella nymphaeae) : Cet insecte noir de 5 mm creuse des galeries dans les feuilles des nénuphars. 

    Les deux derniers ravageurs peuvent être controlés par l'utilisation de la bactérie Bacillus thuringiensis qui va détruire les cellules de leur intestin. L'emploi de produits phytosanitaires doit se faire dans le respect des indications fournies par le fabricant, notamment vis-à-vis de la faune aquatique et de la protection de l'utilisateur. N'hésitez pas à nous demander conseil ou à demander conseil dans votre jardinerie. 

    D'autres animaux s'attaquent aux nénuphars. Le plus vorace étant le ragondin (Myocastor coypus) qui peut faire disparaître des pieds très rapidement. Le ragondin étant une espèce nuisible il est vivement conseillé (voire obligatoire dans certains départements) de les éliminer. D'autres espèces peuvent s'attaquer en fonction du contexte aux nénuphars et plus particulièrement aux jeunes pousses, comme les écrevisses ou certains poissons. 

  • Nénuphars Tropicaux

    RÉUSSIR VOS NÉNUPHARS TROPICAUX

    Les nénuphars tropicaux fleurissent de mai à octobre dans la plus grande partie de l'Europe. Ils doivent être plantés sous 20 à 40 cm d'eau pour un effet optimal mais peuvent facilement être plantés jusqu'à un mètre de profondeur. La plantation s'effectue quand la température de l'eau atteint les 20°C et de la même manière que pour les nénuphars rustiques. Les nénuphars tropicaux sont très vigoureux et demandent à être fertilisés deux à trois fois plus que les rustiques. Ces principes valent autant pour les nénuphars à floraison diurne que pour ceux à floraison nocturne. 

    Comment hiverner un nénuphar tropical 

    Dans les régions situées au sud de l'Espagne, du Portugal, de l'Italie ou de la Grèce, les nénuphars tropicaux vont passer l'hiver sous une forme dormante et vont repartir naturellement au printemps quand la température atteindra les 20°C.

    Guide Tropicaux

    Ailleurs les nénuphars tropicaux vont devoir être rentrés durant l'hiver. Il existe de nombreuses techniques permettant de les hiverner (A ou B) 

    A. 1) Laisser les nénuphars flétrir jusqu'à ce que la température de l'eau atteigne 10°C. Cela a lieu habituellement en novembre ou début décembre en Europe. 

    2) Sortir les plantes de l'eau et contrôler qu'elles aient formé des bulbes. Les bulbes se forment à la base de la plante et peuvent être de la taille d'une balle de tennis comme de la taille d'une bille. Jeter la plante principale et garder les bulbes. 

    3) Les rincer avec de l'eau du robinet afin de retirer l'ensemble de la terre et des vielles racines. 

    4) Il est possible de les traiter légèrement avec un fongicide comme le soufre. 

    5) Placer les bulbes dans un petit sac en plastique ou dans une boîte remplie de sable ou de mousse de sphaigne légèrement humide. Attention à ne pas trop humidifier. 

    6) Les placer dans un réfrigérateur entre 10 et 15 °C. 

    7) Au printemps, replanter les nénuphars et les mettre dans le bassin quand l'eau atteint les 20°C. 

    8) SINON, 4 à 8 semaines avant l'époque de plantation en extérieur, planter les bulbes dans des petits pots type pots de yaourt, et les mettre dans un aquarium chauffé derrière une fenêtre en plein soleil. 

    9) Une fois qu'ils auront commencé à pousser, enfoncer un bouchon d'engrais dans le sol. 

    10) Lorsque la température dehors sera assez élevée, repiquer le plant dans un pot plus grand à l'extérieur.

    OU B.Vers Novembre-Décembre, avant que les températures ne chutent trop, sortez la plante de votre bassin, et mettez-là dans un contenant peu volumineux (50 à 200L - exemple ici), et mettez-la dans un contenant avec une eau à 18°-21°à l'aide d'un chauffage à aquarium (gamme de chauffage ici, bien exposé à la lumière. (attention il y a toujours une différence entre la température de l'air et la température de l'eau) 

    Sortez-les de votre bac vers fin mai-début juin, dédoublez éventuellement.

  • Lotus

    RÉUSSIR VOS LOTUS

    Les lotus sont des plantes rustiques, vigoureuses et imposantes mais ils sont fragiles à la plantation et nécessitent un amendement et un ensoleillement importants. Les lotus peuvent pousser partout en France. Les rhizomes de lotus se plantent au printemps dans une terre argileuse d'au moins 15 cm d'épaisseur. 

    Comment planter vos lotus 

    La plantation du rhizome nu se fait au primptemps au moment où les rhizomes tubérisés sont en repos végétatif. Les lotus colonisent l'espace qui leur est proposé très rapidement. Si vous ne souhaitez pas qu'ils recouvrent votre bassin, il vous faudra les planter dans des conteneurs. Le conteneur doit être rond et le plus large possible avec un minimum de 20 L. Plus le conteneur sera petit plus il faudra que vous entreteniez le lotus. Ainsi, dans un container de 20 L, il vous faudra le diviser tous les ans (comme indiqué ci-après).

    Lotus

    Pour planter le lotus, il suffit de poser le rhizome sur le substrat. En grandissant, il va s'enfoncer dans le sol et aller chercher la nourriture dont il a besoin. En attendant, qu'il prenne racine, il faut veiller à ce que le rhizome reste collé au sol en le callant grâce à une pierre ou avec un peu de terre, sans quoi il va se mettre à flotter et ne se développera pas. 

    Les lotus doivent être fertilisés, de la même façon que les nénuphars, mais dans des proportions deux à trois fois plus importantes, notamment lorsque les pieds n'ont pas été divisés depuis plusieurs années. La fertilisation se fait au moyen de pastilles d'engrais de type Osmocote. Entre 6 et 9 pastilles par pied, mises à la plantation puis au printemps des années suivantes, sont nécessaires au bon developpement du lotus. 

    Comment diviser vos lotus 

    Les rhizomes de lotus ont besoin d'être divisés en mars s'ils sont plantés dans des conteneurs de petite taille (moins de 80 cm de diamètre). Le rhizome de lotus est très fragile au niveau des entre-noeuds. Il faut veiller à ce qu'il ne se casse en aucun endroit lorsqu'on le sort de son conteneur, le plus délicatement possible. En effet l'entre-noeud est imperméable s'il n'est pas cassé. Or un rhizome gorgé d'eau va pourrir et mourir. La division se fait donc en coupant la chaîne de tubercules à 3 ou 4 cm d'un entre noeud de façon à garder une chaîne de deux ou trois tubercules situés à l'extremité. Il ne faut pas que l'extrémité en croissance du rhizome soit cassée, sans quoi le rhizome mourrait.

    rhizome lotus

    Ce rhizome est prêt à être planté, il faut juste trouver de quoi le maintenir contre la terre (pierre, attache,...) quand l'eau va être apportée. 

  • Plantes Aquatiques

    REUSSIR VOS PLANTES AQUATIQUES

    Il existe une grande diversité de plantes aquatiques. Elles peuvent être de berges, émergées, flottantes ou immergées/oxygénantes. Elles peuvent être plantées de mars à octobre. Beaucoup ont un comportement invasif mais ne nécessitent que peu d'entretien. Le jardinier aquatique devra donc surveiller régulièrement ses plantes et ne pas avoir peur d'en arracher et d'en jeter le cas échéant. 

    Les plantes de berges 

    Ces plantes aiment les sols détrempés mais peuvent ne pas supporter d'être immergées. Chacune possède des exigences spécifiques en terme de substrat (se reporter à leur description dans la partie catalogue). La plantation des plantes de berges peut se faire en conteneurs enterrés si vous souhaitez les contenir. De plus, cela permet d'adapter le substrat aux exigences de la plante. Il faut cependant surveiller que la plante n'en sorte pas et que le substrat reste bien humide.

    REUSSIR VOS PLANTES AQUATIQUES

    Les plantes émergées 

    La majorité des plantes émergées aiment le plein soleil et certaines peuvent devenir envahissantes. Il est également possible de les planter dans des conteneurs de 14 ou 20 L, afin de contrôler leur développement et leur emplacement dans le bassin. La plantation en conteneur est très simple : il vous suffit de remplir le pot de terre argileuse, d'y planter le pied qui vous est envoyé, d'arroser abondamment et de placer le pot au fond de votre bassin à l'emplacement souhaité. Il est possible de surélever le conteneur si votre bassin est trop profond à l'endroit où vous souhaitez voir la plante. Attention, si vous possédez des poissons dans votre bassin, n'oubliez pas de protéger la plante à l'aide de galets le temps qu'elle prenne racine. 

    Les plantes flottantes 

    Les racines de ces plantes vont puiser les élément nutritifs dans l'eau sans être ancrées dans le sol. Cela leur confère un pouvoir dépolluant important. Les plantes flottantes se placent simplement sur l'eau. Les jacinthes et laitues d'eau ont un comportement envahissant mais sont gélives. Les fougères et lentilles d'eau peuvent devenir envahissantes et bien qu'elles disparaissent en hiver, elles réapparaissent au printemps suivant. Il peut donc être necessaire de les controler en les limitant à un espace précis dans le bassin. 

    Les plantes oxygénantes 

    Ces plantes ont la particularité d'oxygéner l'eau car comme toutes les plantes, elles produisent de l'oxygène en réalisant la photosynthèse. Elles sont très vigoureuses et peuvent coloniser votre bassin très rapidement. Il est donc important de les planter dans des conteneurs, qui peuvent être de simples godets (à l'exception des utriculaires qui vont simplement flotter entre deux eaux).

    Téléchargez notre liste de plantes filtrantes, pour lagunages et piscines écologiques ICI




Besoin de renseignements?
Appelez-nous au +33 (0)5 53 01 08 05 ou envoyez-nous un email à contact@latour-marliac.com